Salut! Ça va?

Musée des poupées

Décembre 2023
Le musée a été fondé en 1996 par le collectionneur et artiste Julia Vishnevskaya. Il y a plus de 6000 objets exposés. Tous, ils ont été recueillis personnellement par la fondatrice du musée. Des poupées de différentes époques sont présentées. Le visiteur peut voir comment l’image de la poupée et son but ont changé au fil des siècles. Le cœur de la collection est constitué de poupées du milieu du XIXe — début du XXe siècle.

En plus des poupées, divers accessoires sont présentés. Ces accessoires ont été fabriqués par les mêmes usines qui fabriquaient des produits pour des adultes. Par exemple, les usines de vaisselle, de meubles, de machines à coudre, etc.

Les poupées étaient non seulement des jouets pour les enfants, mais aussi un indicateur de statut social. Elles ont joué un rôle important dans la socialisation des enfants de la classe supérieure. Le musée présente des poupées de grande taille qui tenaient compagnie à ces enfants, car il était difficile pour les enfants de cette classe de trouver un compagnon de statut égal avec lequel communiquer.

L’histoire d’une poupée présentée dans le musée est également intéressante. Sa particularité est qu’elle a six doigts. Sa main a été fabriquée sur commande spéciale des parents de la fille qui possédait également six doigts. Grâce à cela, la fille a pu surmonter ses complexes.

Avant l’avènement des magazines de mode, les nouveautés étaient présentées sur des poupées spécialement créées — « poupées de mode ». Les tenues pour elles ont été cousues par les meilleurs couturiers parisiens. La différence n’était que de taille, mais elles le souhaitaient, les élégantes Françaises pouvaient facilement commander une telle robe à leur taille. On trouve une telle « poupée de mode » dans la collection du musée.

La présentation ne se résume pas à des poupées de collection rares. Il existe également plusieurs vitrines dédiées aux jouets soviétiques fabriqués en série. Les poupées en celluloïd, dont la production a été interdite dans les années 1970 en raison de la libération de substances nocives lors de la combustion, présentent un intérêt particulier. À l’heure actuelle, il n’y a pas beaucoup de poupées similaires en raison de la fragilité de leur matériau qui devient friable avec le temps.

Des poupées de ce musée ont participé au tournage de films. Par exemple, dans le film d’Eldar Riazanov « Andersen. La vie sans amour », la boutique du marionnettiste a été meublée par les soins du musée. En outre, les poupées de la collection du musée peuvent être trouvées dans la série télévisée « Kouprine », « Law and order », dans la comédie « Éteignez la lumière ».

La collection du musée est riche et variée. Malgré la petite pièce, les objets exposés dans les vitrines sont présentés en grand nombre. Les vitrines décorées de manière intéressante attirent l’attention des visiteurs. L’exposition présente également des maisons de poupées des siècles passés. Le visiteur peut les examiner en détail. Le musée fournit des informations que le visiteur peut consulter à son rythme.