Salut! Ça va?

« Petite Tretiakovka » au bord de la Volga

Décembre 2023
Sur la rive de la Volga, dans le quartier historique de la ville de Tchéboksary, le département d’art russe et étranger du musée national d’art tchouvache se cache derrière les arbres de la place Konstantin Ivanov dans le manoir de Fyodor Efremov, dans l’un des plus beaux bâtiments de la République Tchouvache.

Construit en 1911, ce manoir est aujourd’hui la seule maison d’Art nouveau de Tchéboksary qui est restée pratiquement inchangée. Ses façades sont décorées de cinquante fenêtres de différentes configurations. Dans les intérieurs, on peut voir le grand escalier en fonte, coulée dans la célèbre usine Kasly, des salles luxueuses avec de hauts plafonds, des parquets en chêne, des cheminées et des cuisinières d’Art nouveau avec des carreaux du début du XXe siècle, et dans l’une des pièces, un plafond peint à la mode de l’époque. En pénétrant dans de ces intérieurs, les visiteurs s’impliquent dans l’histoire du pays et s’immergent dans le monde de l’art.

La riche collection du département d’art russe et étranger de la galerie d’art d’État de Tchouvachie contient des œuvres d’artistes russes et européens tels que Karl Bryullov, Vasily Tropinin, Ivan Aivazovsky, Ivan Shishkin, Isaac Levitan, Arkhip Kuindzhi, Vasily Surikov, Ilya Repin, Konstantin Korovin, Valentin Serov, Nikolai Feshin, Mikhail Nesterov, Robert Falk, Kuzma Petrov-Vodkin et d’autres maîtres célèbres. En 2020, la galerie a participé au projet «Une carte d’or de Russie», qui vise à unifier l’espace culturel disparate du pays et à attirer l’attention sur l’état des peintures dans les musées provinciaux. Pendant la préparation de l’exposition, un énorme travail de restauration et de réattribution des peintures a été effectué. Même les spécialistes ont été surpris de constater que des œuvres d’art aussi brillantes et importantes, rares en dehors de Moscou, étaient conservées à Tchéboksary. Certaines œuvres sont tout simplement uniques. Par exemple, dans la collection de la galerie, on peut voir « Coucher de soleil » (« Закат ») d’A. Kuindzhi avec l’image d’un homme, « Crépuscule » (Сумерки») d’Alexander Galunov. Cet artiste a été réprimé et très peu de ses peintures ont survécu, dont l’une est aujourd’hui exposée dans les salles de la galerie. Une autre œuvre rare est « Bouleaux » (« Березы ») d’Alexander Gaush. La plupart des peintures de son héritage créatif se trouvent dans des collections privées, et l’une d’entre elles est conservée au musée de Tchéboksary. Le tableau unique de Robert Falk intitulé « Paysage finlandais » («Финский пейзаж) est à double face. Au verso, on peut voir le portrait d’une des élèves de Falk et de sa muse, l’artiste Lidia Chaga. L’équipe de la galerie s’efforce aujourd’hui de trouver une occasion de montrer les deux faces — pour le faire, il faut avoir un équipement d’exposition spécial. Le graphisme russe est également largement représenté dans la collection de la galerie.

Outre les peintures, on peut admirer des porcelaines de différents pays, qui permettent aux visiteurs de retracer l’histoire mondiale de la production. Il y a de la porcelaine chinoise et des produits de l’artisanat japonais, de la porcelaine de Meissen du XVIIIe siècle avec des motifs baroques, de la porcelaine de Sèvres de France, une collection de porcelaine russe provenant de différentes entreprises, y compris l’usine impériale de porcelaine. Dans les salles de la galerie, on peut également voir des échantillons de sculptures françaises classiques, des meubles en bois sculptés par des maîtres russes et une collection d’art orthodoxe russe (peintures d’icônes, livres imprimés anciens, plastiques en cuivre).

Le département d’art russe et étranger mène une vie créative intense. Des excursions sont régulièrement organisées pour tous ceux qui souhaitent se familiariser avec les chefs-d’œuvre mondiaux de la peinture et de la sculpture. Les week-ends, l’atelier d’esthétique « ABC de l’art » permet aux participants d’apprendre l’histoire des genres en peinture et, sous la direction de professeurs expérimentés, de créer leurs propres tableaux dans le cadre de classes de maître. Ces cours permettent aux enfants et aux adultes de découvrir leurs capacités créatives, de se familiariser avec les techniques de travail avec différents matériaux graphiques et picturaux, et d’acquérir des compétences en dessin. Les chefs-d’œuvre des anciens maîtres russes, conservés dans la collection de la galerie, constituent l’une des sources d’inspiration des étudiants en atelier.

En outre, la galerie participe à de grands projets muséographiques. Par exemple, en octobre de 2023, elle devra accueillir l’exposition « Un tableau. Une exposition» de la galerie d’État Tretiakov (Moscou). Mais les citoyens de Tchéboksary auront encore plus de chance. Ils pourront en effet admirer trois toiles du célèbre peintre paysagiste Isaak Levitan : « Vent frais. Volga » (« Свежий ветер. Волга») (1895), « Printemps — Grande eau » (« Весна – большая вода ») (1887) et « Sur la Volga » (« На Волге ») (1888). Toutes les peintures sont unies par le thème de la Volga, sur laquelle se trouve la ville de Tchéboksary.