Salut! Ça va?

La Russie et le Bénin : des amis de longue date

Octobre 2023
Cet article est consacré aux relations bilatérales entre la Fédération de Russie et la République du Bénin. L’auteur commence d’une part par évoquer le début des relations diplomatiques entre l’Union soviétique et la République du Dahomey, et d’autre part par aborder les nouvelles dimensions des liens bilatéraux.

Le début des relations diplomatiques
Les relations entre le Bénin et la Russie datent de l’époque de l’Union soviétique qui avait reconnu officiellement la République du Dahomey (nom de la République du Bénin entre 1960 et 1975) comme un État souverain et indépendant le 18 août 1960. Cette reconnaissance survient après seulement 18 jours de souveraineté. En effet, le Bénin a obtenu son indépendance le 1er août 1960 en cessant d’être un État membre de la communauté française (1958-1960). En 1962, l’ambassade soviétique organisa les relations diplomatiques entre les 2 pays au Togo [1]. Ainsi le 1er février 1966, Alexander Nikitich Abramov, le premier ambassadeur soviétique fut installé au Dahomey [2].

L’intensification des relations diplomatiques avec l’Union Soviétique
Il faut reconnaitre qu’au début, les relations entre les deux pays étaient minimes. Par contre, elles se sont intensifiées après l’arrivée au pouvoir du Général Mathieu Kérékou en 1972. En 1975, Mathieu Kérékou a décidé de suivre la voie du marxisme-léninisme, ce qui a permis non seulement de renforcer les liens amicaux, mais aussi d’avoir comme allié politique l’Union soviétique sur le plan international [3].

Les relations militaro-diplomatiques avec l’Union Soviétique
Sur le plan de la coopération militaire, le Bénin a eu l’opportunité de se doter principalement d’armes soviétiques de 1974 jusqu’en 1983. L’arsenal militaire du Dahomey durant cette période était composé de 60% d’armes provenant de l’Union soviétique, ce qui a pu potentiellement renforcer la position du Général Mathieu Kérékou et la capacité de l’armée à déjouer les multiples coups d’État orchestré par ses opposants [4]. Il faut également notifier que la Marine soviétique faisait périodiquement des escales à Cotonou (capitale économique du Bénin). Plus précisément, il a été enregistré un total de 462 navires entre les années 1958 - 1980 [5]. Ainsi donc, nous constatons que les relations militaro-diplomatiques entre les deux pays étaient bien réelles et très avancées. Afin de corroborer cette thèse, il est important d’évoquer la visite d’État du Général Mathieu Kérékou en novembre 1986, visite qui a permis à ce dernier de s’entretenir avec Mikhaïl Gorbatchev afin de signer une déclaration d’amitié et de coopération [6].

La coopération culturelle et scientifique avec l’Union Soviétique
En réalité, dans les années 70-80 les deux pays ont eu à signer plusieurs documents qui ont majoritairement porté sur des accords de coopération économique, culturelle, de recherches géologiques, etc. Il y avait même en République populaire du Bénin (nom officiel du Bénin entre 1975-1990) un centre culturel soviétique qui avait pour vocation de promouvoir de la culture des ressortissants soviétiques. De même on pouvait observer l’implantation d’une agence de la compagnie aérienne « Aeroflot ». Il est également important de notifier que plus de 2500 Dahoméens ont fait leurs études en URSS [6].

Les relations politiques avec la Fédération de Russie
La dislocation de l’Union Soviétique en décembre 1991 n’est pas restée sans effet négatif sur les relations entre les deux pays. Due à la crise économique de la fin des années 80 sous le régime Mathieu Kérékou et en partie à l’effondrement imminent de l’URSS, la République populaire du Bénin sur le fond d’un mécontentement national, d’une opposition intérieure galopante et de la pression de l’Occident, a dû procéder à l’organisation d’une conférence des forces vives de la Nation (encore appelée Conférence souveraine) en février 1990. Cette dernière a eu pour buts principaux de réformer la Constitution, de transformer le système politique, d’installer le multipartisme en République du Bénin, etc.

Ainsi, après les transformations politiques suivies de l’installation d’un nouveau gouvernement, le Bénin a reconnu officiellement la Fédération de Russie le 9 janvier 1992. Cette reconnaissance marque une nouvelle ère pour les relations entre les deux pays, car des transformations politiques et institutionnelles majeures ont été effectuées à différents niveaux pour les deux parties. Ainsi, la collaboration la plus fructueuse pour les deux pays fut opérée dans le domaine politique par la signature de nombreux accords et protocoles. Il s’agit notamment du Protocole sur les consultations entre le Ministère des Affaires Étrangères et de la Coopération de la République du Bénin et le Ministère des Affaires Étrangères de la Fédération de Russie, d’une part, et de l’Accord entre le Gouvernement de la Fédération de Russie et le Gouvernement de la République du Bénin portant suppression des formalités du visa pour les personnes détentrices de passeports diplomatiques et de service, d’autre part.

La signature du protocole sur les consultations entre les Ministères des affaires étrangères des deux pays s'est effectuée sur la base des liens d’amitié et de solidarité qui ont vu le jour depuis les années 60, comme cela est décrit ci-dessus. Ce protocole comporte 7 articles et est signé le 14 février 2000 par le Ministre des Affaires Étrangères et de l’Intégration Africaine de la République du Bénin et l’Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire de la Fédération de Russie près la République du Bénin (respectivement S.E.M. Kolawolé A. IDJI pour la République du Bénin, et S.E.M. Vladimir TIMOFEEV pour la Fédération de Russie) [8]. L’accord entre les deux gouvernements portant suppression des formalités de visa pour les personnes détentrices de passeports diplomatiques et de service est basé sur la volonté de renforcer les liens d’amitié et de faciliter les voyages entre les deux pays [9]. Cet accord comporte 8 articles et est signé le 21 juin 2001 par les mêmes représentants.


Le 60e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques russo-béninoises
Comme nous l’avons vu durant tout cet article, les relations entre la Russie et le Bénin ne se sont presque jamais interrompues même après la dislocation de l’Union soviétique.
A l’occasion de la journée de la Russie, l’ambassade russe près le Bénin a tenu à organiser une réception au Bénin à l’hôtel « Golden Tulip le Diplomate Cotonou ». Ladite réception a été également motivée par le désir de marquer les 60 ans de relations diplomatiques entre les deux pays. La délégation gouvernementale béninoise était dirigée par S.E.M. Hervé ZANVO (Directeur de Cabinet du Ministre des Affaires étrangères et de la Coopération). Ce dernier était accompagné des directeurs de cabinet et secrétaires généraux des Ministères de la Défense, de l'Intérieur, de l'Enseignement supérieur, de l’Eau et des Mines.
L’ambassade de la Fédération de Russie près le Bénin a également eu le plaisir d’accueillir à cette réception, des ambassadeurs de pays amicaux, dont : les Ambassadeurs de l’Afrique du sud, de la Turquie, du Maroc, du Vénézuela.
De nombreux Béninois, diplômés des universités russes et soviétiques, ainsi que des compatriotes russes vivants au Bénin étaient également invités [10].
La solidité des relations a été soulignée par S.E.M. Igor EVDOKIMOV, Ambassadeur de la Fédération de Russie au Bénin et Togo, lors de son discours. Cette résistance à l’épreuve du temps constitue un bon exemple de coopération multidimensionnelle dont le principe de base est fondé sur le respect mutuel, l’égalité et la prise en compte des intérêts de chacune des parties. Tous ces faits évoqués ci-dessus montrent sans doute la force représentative des relations entre le Bénin et la Russie. Le Bénin à son tour, par le biais de ses autorités représentatives, a apprécié le haut niveau et la qualité des relations bilatérales tout en évoquant sa volonté de poursuivre le dialogue politique avec la Fédération de Russie au deuxième sommet Russie-Afrique à Saint-Pétersbourg.

Les relations dans le domaine du sport (2023)
La République du Bénin et la Fédération de Russie, continuent d’affirmer en 2023 leur coopération bilatérale et cette fois-ci dans le domaine du sport. Pour la première fois depuis 1962, un Ministre des sports russe foule le sol béninois. Il s’agit de la visite d’Oleg Matytsin (Ministre des Sports de la Fédération de Russie), qui a pour but de signer un protocole pour la coopération dans le domaine de l’éducation physique et sportive. En Russie, ce partenariat est considéré comme une volonté du Président russe Vladimir Poutine de renforcer la diplomatie avec les États du continent africain par le biais de la coopération sportive. Ce nouveau partenariat a pour vocation de permettre une formation des jeunes sportifs, ainsi qu’une coopération des associations sportives des deux pays. Pour la partie béninoise, ces efforts sont une phase importante dans la marche vers une grande nation sportive, sans pour autant cacher le désir et le besoin de se bénéficier de l’expertise russe dans ce domaine [11].

En conclusion, les relations entre la Fédération de Russie et la République du Bénin datent de plus d’un demi-siècle. La dislocation de l’Union soviétique en 1991 et la transformation politique orchestrée par la Conférence souveraine de février 1990 en République du Bénin ont tenté de ralentir les relations bilatérales entre les deux pays. Mais au début des années 2000, l’apparition de nouveaux accords et protocoles a eu le mérite de raviver les liens diplomatiques historiques existant entre les deux pays. Aujourd’hui, les relations ne sont pas que politiques, mais aussi culturelles et sportives. Les deux parties trouvent intérêt à travailler et à coopérer ensemble ce qui s’explique par un lien fort de partenariat (qui vraisemblablement puise ses sources depuis l’époque de l’Union soviétique), malgré toutes les pressions qui peuvent émaner des pays inamicaux à la Fédération de Russie.

Références bibliographiques :
[1] George Ginsburgs et Slusser, Robert M., A calendar of Soviet treaties, 1958-1973, BRILL, 1981, 795 p.
[2] Послы Союза Советских Социалистических Республик в странах африканского региона. URL : web.archive.org https://web.archive.org/web/20100425004121/http://whp057.narod.ru/rossi-m8.htm
[3] Посольство Российской Федерации в Республике Бенин. benin.mid.ru
http://www.benin.mid.ru/rus/russoben.html
[4] James Babbitt. Soviet arms transfers to sub-Saharan Africa. What are they worth in the United Nations? 1989.
[5] Robert E. Harkavy, Bases Abroad, Oxford University Press. 1989.
[6] Бенин (страны мира 1987 год). URL: web.archive.org https://web.archive.org/web/20090409161613/http://www.strani.ru/benin/st1987.htm
[7] Site officiel de l’ambassade de la Fédération de Russie en République du Bénin et du Togo. URL : benin.mid.ru
[8] PROTOCOLE sur les consultations entre le Ministère des Affaires Étrangères et de la Coopération de la République du Bénin et le Ministère des Affaires Étrangères de la Fédération de Russie. URL : benin.mid.ru
[9] Accord entre le gouvernement de la Fédération de Russie et le gouvernement de la République du Bénin portant suppression des formalités du visa pour les personnes détentrices de passeports diplomatiques et de service. URL : benin.mid.ru
[10] Site official du Ministère des Affaires Étrangères russe. Sur la réception à l’occasion de la Journée de la Russie et du 60e anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques entre la Russie et le Bénin.
[11] Site officiel de Africa 24. Le Bénin signe un accord de coopération dans le domaine du sport avec la Russie. URL: africa24tv.com