Salut! Ça va?

Éditorial

Juin 2023
Mes chers amis,

Je vous présente ce numéro particulier dont le thème n’a rien de particulier : « la belle langue française ». Exceptionnellement, je me permets de dédicacer cette édition spéciale à une personne qui a été à mes côtés pendant 10 ans et qui a beaucoup contribué à ce que notre revue grandisse et prospère. Mon cœur m’appelle à partager avec vous, en ces quelques lignes, mon hommage à notre chère co-rédactrice Anne-Marie Guido qui nous a quittés le 9 juin dernier.

« Ma chère Anne-Marie, je ne pouvais pas supposer que le moment de vous adresser ces mots arriverait si tôt.

Dès que nous nous sommes rencontrées (bien que virtuellement) il y a plus de 10 ans, vous êtes devenue si proche pour moi. Nous nous sommes vite liées d’amitié sincère malgré les milliers de kilomètres qui nous séparaient. J’ai toujours été attirée et enchantée par votre intelligence, votre gentillesse, votre culture générale si riche et vos profondes connaissances encyclopédiques.

Vous étiez ma chère co-rédactrice pendant toutes ces années. Vous m’avez tant aidée dans les corrections d'articles, les recherches de titres, de photos, de thèmes… Vous m’avez fait connaitre tant de gens extraordinaires comme des familles de pilotes du régiment Normandie-Niemen dont vous gardiez si précieusement la mémoire.

J’ai toujours admiré votre amour inconditionnel pour votre cher papa pilote, le colonel Maurice Guido. Vous étiez fort attachée à lui et partagiez avec nous vos souvenirs précieux. J’étais fière de nos publications uniques sur l’escadrille Normandie-Niemen enrichies d'écrits inédits que vous nous aviez confiés. Oh, combien j’étais émue de découvrir l’exposition des affaires de votre papa que vous aviez offertes généreusement à la Russie, au Musée de la Grande Guerre patriotique à Moscou ! Submergée par l’émotion, je vous envoyais les vidéos de l’exposition et me sentais telle une passerelle entre vous et votre cher papa.

Vous étiez ma chère professeure de français, vous m’avez appris tant de nuances particulières de votre belle langue. Je vous en serais toujours reconnaissante ! Moi-même professeur, j’adorais être parfois élève, votre élève. Un jour, sans me le dire, vous m’avez abonnée à une lettre d'information du site expression.fr. Depuis, tous les vendredis, je reçois un mail avec des expressions imagées expliquées, et je pense inévitablement à vous. Ainsi, nos cours de français continuent… »

Chers amis, je souhaite à nous tous d’avoir d’aussi bons professeurs de français et de sagesse de vie, comme Anne-Marie Guido l’a été pour moi…

Passez de bons moments en compagnie de « Salut ! ». Il est dans ses meilleures traditions : tout beau, sympa et plein de publications exceptionnelles.

Télécharger le numéro en format pdf