Salut! Ça va?

La Tchétchénie : « le soleil et la lune » à travers les générations

Juin 2022

Les Tchétchènes sont considérés comme habitants les plus anciens du Caucase. Selon les archéologues, le Caucase a été le berceau de la culture humaine à l'aube de la civilisation.

Les Tchétchènes sont apparus dans le Caucase du Nord au XVIIIe siècle, suite à la séparation de plusieurs anciennes tribus. Ils ont traversé la vallée de l'Argun, le long de la chaîne principale du Caucase, et se sont installés dans la partie montagneuse de l'actuelle république.
Le peuple Tchétchène a des traditions séculaires, une langue et une culture ancienne unique. L'histoire de ce peuple peut servir d'exemple d'interconnexion et de coopération avec d'autres nationalités et avec ses voisins.
La République Tchétchène est l’une des régions de la Fédération de Russie et fait partie du district Fédéral du Caucase du Nord. Elle est célèbre pour ses magnifiques montagnes, ses rivières et ses lacs. La terre tchétchène est également riche en sols fertiles, en minéraux et en hydrocarbures. Mais le plus grand trésor de la Tchétchénie est son peuple et sa culture ancienne originale !

La jeune génération des Tchétchènes est absolument différente de ses contemporains qui ont vécu il y a 15-20 ans, mais ce qui n'a pas changé, c'est la culture et la danse nationale — la Lezguinka !
La Lezguinka est le nom commun de toutes les danses rapides caucasiennes, qui sont appelées différemment selon les cultures. La Lezguinka est souvent dansée pendant toutes les fêtes telles que les mariages, les anniversaires, etc.
Elle peut être dansée par des hommes seuls, des femmes seules (ce qui est assez rare), mais la plus spectaculaire et la plus fréquemment exécutée est dansée en couple. Lorsqu’un homme et une femme dansent ensemble, elle devient une danse-dialogue, dans laquelle les partenaires ne peuvent exprimer leurs sentiments l'un envers l'autre que par le langage de la danse et du mouvement. L'homme ne peut pas toucher sa partenaire, pas même sa robe : cela est considéré comme un manque de respect. Quant à la fille, elle n’est pas autorisée à regarder directement dans les yeux de son partenaire.
Les différents peuples du Caucase dansent la Lezguinka de manière différente : avec des tempéraments particuliers, des airs particuliers, et même avec d’autres règles. Par exemple, la dance tchétchène Lezguinka, passionnée et rapide, est commencée par un homme et terminée par une femme. Son partenaire ne peut pas quitter le cercle plus tôt, quelle que soit la durée ou la fatigue, car cela est considéré comme une offense. Une fois dans le cercle, le jeune homme fait une déclaration et il est obligé de danser jusqu'à la fin. Pour la femme, si le partenaire lui bloque le passage de sorte qu'elle ne puisse pas se déplacer, elle doit faire des pas en cercle sur place.

Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi les Tchétchènes dansent de cette façon ? Une fille nage comme un cygne blanc, en courbant gracieusement sa taille et en guidant doucement son bras. Un jeune homme la poursuit en cercle, soit en la suivant, soit en lui barrant la route d'un élan rapide.

Il est dit que l'homme et la femme représentent le mouvement du soleil et de la lune. L'ancienne légende Tchétchène « La naissance du soleil, de la lune et des étoiles » dit qu'un forgeron habile a envoyé des émissaires à une jeune fille aux cheveux clairs, sans savoir qu'elle était sa sœur. Après son refus, il a pris le feu et est allé chez cette fille. En le voyant, elle s'est enfuie. Il a poursuivi sa sœur, jusqu'à leurs morts. Les étincelles du tison se sont transformées en étoiles. La fille a été laissée avec une lueur radieuse, le jeune homme avec un tison. Ils sont devenus le soleil et la lune. À ce jour, le soleil ne peut pas rattraper la lune. Cette légende est reprise dans une devinette tchétchène : savez-vous ce que c'est : « un frère ne rencontre pas sa sœur et sa sœur ne peut pas rattraper son frère ? ». La réponse est « le soleil et la lune ».